top of page

L'association Les Tumultueuses par ses formations et ses accompagnements vise à participer à la lutte contre les rapports  d'oppression pour une émancipation collective

L.png
L.png
L.png
L.png
L.png
L.png

Qu'est-ce qu'on fait ?

L'association les Tumultueuses cherche à créer des espaces de rencontres, de réflexion collective permettant de s’emparer des sujets de société. Nos actions visent à imaginer de nouveaux rapports de force afin de lutter contre les oppressions de tout type (sexisme, classisme, racisme …).

Comment on le fait ?

Nos méthodes s’inspirent de celles du réseau de structures d’éducation populaire politique telles que l’Orage (maintenant Les orageuses) ou L’ardeur dont nous sommes issues. Nous poursuivons nos réflexions en fonction de nos sensibilités, d’auto-formation et de nouvelles rencontres pour élaborer nos contenus.

ATELIERS ET STAGES

L.png
Ateliers et stage
L violet.png
Atelier anecdotes gesticulées découverte de la conférence gesticulée

L'atelier « Anecdotes gesticulées » est un temps d’échanges et de partage autour de récits personnels. Il combine un petit temps de présentation de ce que sont les conférences gesticulées et des temps de mise en pratique où chacun.e peut partager des anecdotes de prises de conscience, de colère ou encore de vécus d'injustice. L'idée est de se raconter ensemble afin de pouvoir identifier collectivement des possibilités d'action, de changement. Nos expériences individuelles sont importantes et précieuses car sources de transformation de nos colères en luttes collectives.

Et qui sait, cela vous donnera peut-être envie d'aller plus loin et de créer votre propre conférence gesticulée.

Durée : 3h

Sur demande : cet atelier peut être animer pour un collectif qui souhaite donner un aperçu du récit de vie à son équipe

L violet.png
Atelier théâtre de l'opprimé

Nos ateliers se déroulent sur une journée entière. Chacune et chacun livre au groupe des situations réellement vécues en lien avec une oppression (la thématique peut être définie en amont ou choisie par le groupe). La situation individuelle, une fois livrée au groupe, devient le matériau avec lequel il va travailler.

Concrètement, le groupe choisit deux ou trois de ces récits qui seront mis en scène et autour desquels le groupe fera « forum » : chaque participant·es pourra prendre la place d’un personnage pour tenter une nouvelle proposition en rejouant les scènes. L’objectif est d’élaborer collectivement une issue plus satisfaisante à cette situation d’oppression.  

 

Le théâtre de l’opprimé s'attache ainsi à mettre au travail une problématique. Il sert à décoder les enjeux d'une situation, à imaginer des pistes de solutions, vérifier leur faisabilité, les conditions dans lesquelles elles peuvent être concrétisées et les conséquences positives et négatives de leur mise en œuvre. C’est un entraînement à la lutte et la résistance !

 

Nul besoin d'avoir fait du théâtre pour participer au travail en groupe, bien au contraire !

Durée ; un jour

L violet.png
L violet.png

Stage d'initiation à la conférence gesticulée
(Monte ton anecdote)

L’anecdote gesticulée est la petite sœur de la conférence gesticulée. Elle permet une première analyse politique d’un sujet qui nous tient à cœur et qui nous vivons personnellement.

 

Ce stage regroupe des personnes intéressées pour découvrir la méthode utilisée en stage de réalisation de conférences gesticulées et pour s’initier au tressage de savoirs théoriques et de savoirs liés à notre expérience. C’est ainsi qu’au cours du stage, nous inviterons les personnes à se raconter, à analyser leur récit de vie puis à mettre cette analyse sous forme scénique.

A l’issue du stage, chacun·e aura mit en œuvre une anecdote gesticulée (d’une durée de 10 à 20 minutes) qu’il présentera en public puis à d’autres occasions : à sa famille, son cercle d’ami·es, dans son association, sur un rond point, lors d’un cabaret politique…

Durée : 3 jours

Stage de réalisation d'une conférence gesticulée

(Monte ta conf')

L violet.png

Le stage de réalisation d'une conférence gesticulée a pour but de prendre le temps de collecter de la matière sur un sujet qu'on souhaite décortiquer. Ce sujet est celui qui nous tient à coeur, qui nous énerve, nous anime, nous concerne directement.

 

Le stage permet de prendre du temps pour analyser politiquement notre sujet en revenant aux racines de celui-ci tout en faisant part d'expériences personnelles y étant rattachées. Le stage permet d'aller dans la complexité et de tresser toute la matière recueillie pour arriver à une représentation scénique. Le stage ce termine par une représentation public dite "sorties de chantier".

Durée : 16 jours sur 4 sessions

Les conférences que nosu avons accompagnées :

inscripton

DESCRIPTION ET INSCRIPTION

MON TON ANECDOTE GESTICULÉE (COURT)       

  Détails avril et juin 2024    

  Fiche d'inscription

STAGE MONTE TA CONF' (LONG)

Présentation générale  

Détails stage 2024

Fiche d'inscription

 

JOURNÉE THÉÂTRE DE L'OPPRIMÉ·E

 

  Détails 6 avril et 14 juin 2024 

  Fiche d'inscription

INTERVENTIONS A LA DEMANDE

Vous êtes un collectif, quelque soit votre structure juridique, votre nombre, nous pouvons intervenir à la demande :

Pour un accompagnement à la réalisation d'une conférence gesticulée collective sur le sujet de votre choix,

Pour un accompagnement à la réalisation d'une conférence gesticulée collective et participative (Incultes) sur l'engagement, le travail et les classes sociales, le logement, le féminisme,

Pour animer un stage "monte ton anecdote gesticulée" sur un sujet de votre choix ou sujet libre.

Pour animer un atelier sur un sujet donné (sur les rapports de domination, le travail, le logement ...)

 

Pour animer un atelier de découverte du théâtre de l'opprimé,

Pour animer un arpentage (lecture collective d'un ouvrage de votre choix).

Pour plus de détails, contactez-nous

Conférnces gesticuées

NOS CONFERENCES GESTICULEES

Une Conférence gesticulée est une prise de parole publique sous la forme d’un spectacle politique engagé. Construite par une personne ou un groupe à partir de leurs expériences, c’est un acte d’éducation populaire fondé sur l’envie de partager ce qu’on a compris, tel qu’on l’a compris, là où on l’a compris des rapports de domination.

 

Le modèle de la conférence gesticulée réintègre, en le légitimant, le discours de ceux qui subissent les dominations (de classe, de genre, d’origine, de statut...). Véritable outil d’éducation populaire, elle permet à tout le monde d’interpréter politiquement ce qu’iel a vécu pour dévoiler concrètement les multiples jeux de pouvoir à l’œuvre dans notre société. Les conférences gesticulées mettent en évidence des rapports d'oppressions, mais explorent aussi des propositions concrètes pour lutter contre elles.

Ecrites et jouées par Lau

Lau.jpg

Le corps des femmes ou une autre histoire des agrumes

« Mon corps, mon choix », « Ne me libère pas, je m’en charge », « Mon corps m’appartient »

Différents slogans sur l’émancipation des femmes face aux injonctions sociétales portées sur leurs corps, nos corps. Mais qu’en est-il vraiment ? Notre corps nous appartient-il vraiment ?
Partons donc de l’enfance pour nous arrêter à différentes étapes de la vie du corps des femmes et comprendre ce qu’il se joue socialement et politiquement. Et concernant les agrumes, vous comprendrez bien assez vite quand vous viendrez.

Durée : 1h15.

 

Alors heureuse ? Et si on détricotait nos sexualités

Comment s'approprier nos corps et nos sexualités en tant que femmes ?
Comment se libérer des normes et des injonctions ?
La révolution sexuelle des années 60 et 70 nous a-t-elle réellement libérées ?
Cette conférence gesticulée invite à s'intéresser aux rapports de domination à l’oeuvre dans nos sexualités à travers nos corps sexués et sexualisés pour en prendre conscience et, à terme, réussir à s'en détacher individuellement, mais surtout collectivement ?

Durée 1h45.

DSCF5704.JPG

Ecrite et jouée par Anette

Petit manuel de survie émotionnel pour voyage dans l'espace ... social !

Une conférence gesticulée pour comprendre où se jouent les rapports de classes dans nos quotidiens comme dans nos émancipations .

Un petit moment de sociologie populaire, sur fond de fable animalière, émouvante et drôle pour mieux comprendre les risques psychosociaux liés aux voyages entre classes sociales (culturelle, symbolique, genre), notamment en milieu rural, entre paysannerie “traditionnelle” et “néo-ruraux” … …

En partant avec mon sac à dos à la recherche d’une nouvelle vie à la campagne, à 43 ans, en quittant mes habitudes, mes ami-es, mes conforts aménagés, en rencontrant d’autres façons de vivre, j’ai été exposée à plein de grands bonheurs … et à des problématiques de classes sociales.

 

Issue de la classe paysanne « traditionnelle » et allant à la rencontre des « néo-ruraux », je vais comprendre à mes dépends que ce qui sépare ces 2 mondes est aussi une affaire de classe sociale.

En « bonne femme », j’ai longtemps cru que je n’étais pas à la hauteur de mes ambitions … avant de comprendre qu’il s’agissait de problèmes de rapports de classes, et de rapports de domination ! Analyser les situations sous cet angle m’a éclairée et permis de continuer ce voyage vers la liberté avec plus d’aplomb !

Ma conférence est une introspection sociologique, depuis mon sentiment d’illégitimité jusqu’à ma prise de conscience des enjeux de domination qui jalonnaient mon voyage.

 

Je vais vous décrire quelques-uns des mécanismes que nous rencontrons au quotidien dans nos relations interpersonnelles (sentiment d’illégitimité, honte sociale et mépris social) et qui ont pour objectif de nous faire gentiment rester à nos places, selon notre classe, genre, âge … Et bien évidemment, c’est une invitation à les identifier pour mieux les dépasser et les transgresser !

Durée : 1h30

Travail, faut-il jouer le jeu ?

cloe-visuel.jpg

Ecrite et jouée par Cloé

Le travail c'est quoi au juste ? Et le chômage ? Qui travaille ? Et le syndicalisme dans tout çà ?

Manifestement, les règles du jeu ont changé au fil des époques. A moins que ce ne soit notre façon de jouer ? Ou bien nos aspirations qui ont évolué face au monde du travail ?

Au gré de ses expériences professionnelles et militantes, Cloé s'est lancée dans un véritable jeu de piste pour décrypter le monde du travail, le rôle du syndicalisme et les jeux de pouvoir qui s'y exercent.

A votre tour, lancez les dés et avancez jusqu'à la case "Conférence gesticulée" !


Cartes à la main, Cloé vous proposera d'explorer comment chacune et chacun, selon son rôle et sa perception du monde du travail, tente de s'y retrouver en fonction de ses aspirations, de son désir de voir changer ce monde.

Attention, édition limitée ! Le Gouvernement est en train de rebattre les cartes ... Profitez-en !

Durée : 1h45

Conférence gesticulée collective : récits partagés

Les récits partagés sont une conférence gesticulée collective. Pour enrichir cette expérience, Les tumultueuses s'associent à d'autres militante.s d'éducation populaire.
 
Le concept ? C’est n’est pas un spectacle, ce n’est pas une histoire. Ce que vous entendrez, ce sont des bouts d’histoires, de petites histoires. Les nôtres et celles du public. Est-ce que ça parlait politique à la maison ? À quoi j’ai voulu résister à l’école ? À quel moment j’ai découvert ma classe sociale, mon genre ? De quoi j’essaie de m’émanciper ? C’est à ces questions que les gesticulante.s sur scène répondront avec le public. Car ce sont nos petites histoires, ces récits qui nous appartiennent et qui sont les déclencheurs de nos combats, qui forment une autre histoire de l’engagement… Celle des dominée.s. Les incultes est une conférence gesticulée qui laisse le micro au public.

Durée : 2 à 3h

L.png
Equipe et contact

L'EQUIPE

L.png
cloe-visuel_edited.jpg

Cloé est conférencière gesticulante sur la question du travail, du syndicalisme et de la lutte des classes. Elle est formatrice, accompagnatrice pour des groupes qui vise des pratiques plus auto-gestionnaires et émancipatrices. Elle accompagne la réalisation de conférences gesticulées et anime divers ateliers sur le travail, la critique sur les méthodes managériales et la désintoxication de la langue de bois.

Clem MP.png

Lau est chercheuse en sciences humaines et sociales et conférencière gesticulante autour des rapports sociaux de sexe et de genre. Formatrice dans l'éducation populaire depuis plus de 10 ans, elle anime des ateliers autour des rapports d'oppression pour viser des prises de conscience et ouvrir à des pistes d'action.

site internet.jpg

Anette

CONTACT

L.png
bottom of page